Blogroll

PROCHAIN CONSEIL MUNICIPAL: VENDREDI 23 Juin 2017 à 18H30............

jeudi 10 mars 2011

Trésors de notre église: "La présentation de Jésus au Temple".

Cette verrière de 1882 fut offerte à notre église par Mr Philémon Augé, ancien maire de Saint-Pierre-de-Manneville.

Elle fut réalisée par l'atelier ébroïcien Duhamel-Marette, né de l'association en 1860 de Louis-Gustave Duhamel, "maître verrier", et de Jean-Gabriel Marette, "peintre-verrier". Cet atelier de renom était spécialisé dans la restauration de vitraux anciens et la création de verrières dans le style du moyen-âge et de la renaissance, et contribua au renouveau de l'art du vitrail en Normandie.

Cette signature donne à cette verrière une valeur indéniable, et explique la qualité de sa réalisation.

"La présentation de Jésus au Temple" fait référence à l' Évangile selon Luc II,22-39:
"Quand arriva le jour fixé par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus le portèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, selon ce qui est écrit dans la Loi : Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur.
Ils venaient aussi présenter en offrande le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur :
un couple de tourterelles ou deux petites colombes. 
Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon. C’était un homme juste et religieux, qui attendait la Consolation d’Israël, et l’Esprit Saint était sur lui. L’Esprit lui avait révélé qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Messie du Seigneur.
Poussé par l’Esprit, Syméon vint au Temple. Les parents y entraient avec l’enfant Jésus pour accomplir les rites de la Loi qui le concernaient.
Syméon prit l’enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant : « Maintenant, ô Maître, tu peux laisser ton serviteur s’en aller dans la paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu ton salut, que tu as préparé à la face de tous les peuples : lumière pour éclairer les nations païennes, et gloire d’Israël ton peuple. »
Le père et la mère de l’enfant s’étonnaient de ce qu’on disait de lui.
Syméon les bénit, puis il dit à Marie sa mère : « Vois, ton fils qui est là provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de division. Et toi-même, ton coeur sera transpercé par une épée. - Ainsi seront dévoilées les pensées secrètes d’un grand nombre. »
Il y avait là une femme qui était prophète, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser.
Demeurée veuve après sept ans de mariage, elle avait atteint l’âge de quatre-vingt-quatre ans. Elle ne s’éloignait pas du Temple, servant Dieu jour et nuit dans le jeûne et la prière.
S’approchant d’eux à ce moment, elle proclamait les louanges de Dieu et parlait de l’enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem.
Lorsqu’ils eurent accompli tout ce que prescrivait la loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée, dans leur ville de Nazareth."

Tous les éléments de cette présentation sont donc bien présents sur cette verrière, haute en couleurs.
De nos jours, la commémoration de cette présentation de Jésus au Temple, acte de dévotion et de purification, se fait le jour de la Chandeleur (le 2 Février), fête des chandelles, qui est le nom populaire de la fête de la Présentation de Jésus au Temple ou Purification de la Vierge Marie.
Elle rappelle que Jésus fut présenté au Temple de Jérusalem, quarante jours après sa naissance et offert à Dieu. Et parce que Syméon ce jour là l'appela " Lumière pour éclairer les nations ", on utilise des cierges bénits portés en procession pendant la cérémonie, d'où son nom.


Voici donc une autre verrière de notre église, que peut-être vous regarderez d'un autre oeil lors de votre prochaine visite, ou à la prochaine Chandeleur...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'éviter les commentaires anonymes... Pensez à signer, ou DEVENEZ MEMBRE de ce Blog:

Si vous souhaitez réutiliser tout ou partie du contenu de ce Blog, merci de nous en aviser à l'adresse mail suivante blog.mannevillais@orange.fr , et de toujours rappeler vos sources:
(
http://mannevillais.blogspot.com/).